Mustang Bennsville Ava Shoulderbag Shz Sacs menotte femme Grey 8x20x27 cm B x H T x5vpFhe

SKU36250963264038
Mustang Bennsville Ava Shoulderbag Shz, Sacs menotte femme, (Grey), 8x20x27 cm (B x H T)
Mustang Bennsville Ava Shoulderbag Shz, Sacs menotte femme, (Grey), 8x20x27 cm (B x H T)
Passer au contenu Passer à la navigation en

Australia.com does not support the internet browser you are using. Please upgrade to a more recent browser so that you can explore the destinations and experiences that await you as you plan your Australian holiday.

  • Bienvenue sur le site officiel de l'office du tourisme d'Australie. Ce site utilise des cookies. En savoir plus .
Ouvrir le navigateur
Aller au contenu

Accédez à l'intégralité de Mediapart sur ordinateur, mobile et tablette pour 1€ seulement

Accédez à l'intégralité de Mediapart
Je m'abonne

Identifiez-vous

Rejoignez-nous

Choisissez votre formule d'abonnement pour accéder en illimité à tout Mediapart.

Je m'abonne à partir de 1€
A plusieurs reprises la modification de la loi littoral a fait l’objet d’articles dans ces colonnes, mais il faut dire après les tempêtes de janvier associées à de fortes marées, les dégâts ont certes été moindres que lors de la tempête Xynthia, mais le littoral Ouest du département de la Manche a été endommagé, notamment les plages dunaires, mais aussi des secteurs en rochés ou bâtis.

En préambule voici ce que j’écrivais en décembre 2016à propos de ce projet sénatorial:

Ce projet de loi sénatorial a été interrompu le 31 janvier 2017 lors de l’examen en deuxième lecture par l’assemblée nationale en raison de la fin de la session parlementaire en vue des élections à venir, Ouf!

Le 19 septembre 2017 le nouveau député LREM du Sud-Manche Bertrand Sorre interroge le ministre de la cohésion des territoires, notamment sur la question de la discontinuité de construction dans les zones dites «dents creuses» dans les hameaux soumis à la loi littoral tout en préservant le littoral (Cherchez l’erreur) rappelant qu’un projet de loi avait été adopté en deuxième lecture à l’assemblée nationale.

Pour ne pas être en reste les députés républicains avec pour chef de file Gilles LURTON déposent le 27 septembre 2017 un projet de loi «portant adaptation des territoires littoraux au changement climatique.

Les sénateurs adoptent en première lecture le 31 janvier 2018 une proposition de loi «relative au développement durable des territoires littoraux.

Pour ne pas être en reste le ministre Hulot lance une consultation du public sur la mer et le littoral à l’adresse suivante:

www.merlittoral2030.gouv.fr

C’est pour ceux qui croient encore que la démocratie passe par ce genre de consultations, on a vu ce que cela a donné pour les états généraux de l’alimentation: nada, rien!

Voici ce que disait France Nature Environnement le 26 janvier 2018du projet sénatorial :

En effet alors que les Plans de préventions des risques Inondations PPRI), et les plans de préventions des risques littoraux (PPRL), s’élaborent lentement, les sénateurs et députés, s’emploient à modifier la loi littoral.

Dans la Manche Barneville Carteret, St Vaast la Hougue, Montmartin, Carentan sont dotés d’un PPRL approuvé, Celui de St Jean Le Thomas est prescrit, ceux de Pirou et Jullouville sont en projet. La communauté de Communes de Coutances Mer et Bocage a officialisé un PAPI (Plan de Prévention Inondation) qui prévoit le recul du trait de côte, le renforcement d’une digue, mais aussi et curieusement le déplacement du cours de la Sienne! Heureusement il va y avoir enquête publique et décision préfectorale.

Certains PPRI sont approuvés pour la Vire, pour la Sée, pour la Sienne, pour la Divette et le Trottebec, celui de la Sélune est prescrit.

Il faut ajouter le plan multirisques pour Cherbourg, le plan de prévention des risques de mouvements de terrains pour Granville approuvé, celui de St Lo est en projet. Le plan de prévention des risques technologiques de Saint Fromond approuvé.

Certes la loi Littoral doit s’adapter aux risques aggravés dus au réchauffement climatique devenu incontestable (sauf par l’in décrotable Donald) ainsi que le soulignait Jean Jouzel dans un article d’Ouest France du 26 décembre 2017.

Lors de son intervention au «Sommet d’Une Planète» l’empereur Macaron 1 disait «nous sommes en train de perdre la bataille»

Il aurait été de bon ton que ces plans de préventions soient réalisés avant de modifier la loi littoral.

Le trait de Côte:

La loi littoral de 1986 prévoyait une bande de cent mètres non aedificandi, certains ont donc construit à partir de 101 m, logique mais idiot.

Le trait de côte n’a cessé de bouger avant et après la loi mais de manière continue et accélérée depuis plusieurs années, avec une date témoin la tempête Xynthia.

Les PPRL prévoient le recul du trait de côte jusqu’à 2100, est-ce suffisant, quelle marge de manœuvre et de sécurité a-t-elle été prévue?

Ce recul dépend de la nature géologique du littoral, lez zones dunaires sont extrêmement fragiles et vulnérables.

Les Zart:

Les projets de loi prévoient des zones d’activités résilientes et temporaires (ZART) pour le maintien des activités humaines et économique en dépit du risque de recul du trait de côte, instaurant des possibilités de préemption par les collectivités locales, de signatures de Baux Réels Immobiliers littoraux, et d’indemnisation?

Tout ceci participe d’un grand flou notamment juridique.

Les Dents creuses:

Siégeant en cdpenaf (Commission Départementale de Préservation des Espaces Naturels, Agricoles et Forestiers) nous sommes en permanence confrontés à une interprétation abusive d’une définition précise des dents creuses, non précisée par aucun texte juridique.

Le seul document local qui en donne une définition est le SCOT (Shéma de Cohérence Territoriale)

du Pays de la Baie. Mais dans les projets publiés il est clair que la volonté est de ne pas s’opposer au mitage du territoire y compris en zone littorale au mépris des risques tout en déclarant vouloir s’en protéger. Le futur législateur est averti, il est et sera sachant, n’ayant pas droit à l’erreur dans ce domaines afin de renoncer à protéger et encourager les bétonneurs et aménageurs de tous poils.

Interdiction de vendre:

Faudra-t-il interdire de vendre en zone de protection du littoral. La question se pose notamment par rapport à l’évolution du recul du trait de côte.

Mais il est évident que les «vrais» experts immobiliers vont avoir du travail pour évaluer des propriétés qui auront intrinsèquement perdu de leur valeur, mais aussi en tenant compte de leur valeur d’usage résiduelle.

Bon courage 8

Modalités de préemption et d’indemnisation:

Il paraît évident que l’évacuation progressive du littoral «incertain» va générer des préemptions importantes de la part des collectivités locales, dont le prix de rachat doit faire l’objet d’un avis des Domaines.

Ce service n’est pas expert immobilier, je renvoie donc le lecteur aux lignes précédentes.

Bail réel Immobilier Temporaires:

Pourquoi pas après le rachat par la collectivité locale ou un investisseur hasardeux voire suicidaire.

Indemnisations:

Les projets ont évoqué l’éventualité de l’élection des indemnisations au fonds Barnier pris à l’époque pour les catastrophes naturelles.

La question s’est reposé à propos du fameux immeuble du Signal en Gironde, j’ai déjà répondu à cette question que l’indemnisation pour ce bien était d’environ – 300000 € comprenant le coût de la démolition, du tri et de l’évacuation des gravats (en espérant qu’il n’y ait pas trop d’amiante).

Dans le cas présent les effets du réchauffement climatique, donc de l’élévation du niveau des mers et océans, n’étant plus contestable, le problème est comment on fixe une indemnisation si indemnisation il y a, et qui paie?

Le fond Barnier, pas sûr, le contribuable sûrement pas, les services instructeurs et les signataires des permis délivré notamment dans les zones rétro dunaires au niveau égal ou inférieur à celui de la mer.

Cela risque d’être sportif, mais j’attire particulièrement l’attention du législateur que ce ne pourrait être en aucun cas le contribuable au titre de la solidarité.

Constat:

L’admissibilité enfin des conséquences du réchauffement climatique notamment sur le littoral, ne peuvent occulter les errements et les erreurs passées tant des services de l’État lorsqu’ils étaient à la manœuvres, que des élus postérieurement, mais aussi des bétonneurs patentés, artificialisant des sols à tout va, pour loger et pourquoi pas pieds dans l’eau, des gogos friqués et inconscients.

Il est aussi navrant de constater que certains élus ont parfois une pratique en totale dichotomie avec leur niveau de réflexion! Un exemple notoire dans la Manche la friche immobilière de Pirou plage partiellement rasée! Et après?

Il me paraît bien incertain, puisque que le ministère de l’écologie comme je l’ai indiqué plus haut lance une consultation du public sur ce problème et celui de la mer en général, il est logique de penser que la majorité présidentielle, fera fi de ces projets émanant de l’opposition de droite, pour concocter son «propre» projet .

Nous serons attentifs à cette nouvelle mouture qui devra tenir compte de l’ensemble des plans de préventions notamment des risques littoraux, mais surtout de l’avis de l’ensemble des associations environnementales des départements littoraux.

Le 31 décembre 2017 le journal officiel publiait un décret accordant à certains préfets, à titre expérimental pour 2 ans, la possibilité de déroger aux normes fixées par l’administration, dans les domaines entre autres de l’environnement, de l’agriculture, de la forêt, de l’aménagement du Territoire, de la politique de la ville, de la construction, du logement et de l’urbanisme.

Heureusement pour l’instant le département de la Manche échappe à cette expérimentation.

Espérons qu’elle ne soit pas prorogée et étendue à l’ensemble du territoire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Récents :

AFRIKINFOS

L'actualité du Mali et d'ailleurs

A la Une Actualités En Afrique Politique Blue Mb150200Pac Sac bandoulière 49 cm Black PQeAJUQh
Marc O vNLk40mm
@dmin 8911 Views Mots clés

Niamey, 30 octobre – Le président nigérien Mahamadou Issoufou a procédé lundi à un remaniement de son gouvernement caractérisé notamment par le départ du ministre des Transports, Omar Hamidou Tchana, remplacé par Mahamadou Karidjo, un proche du président, selon un communiqué du secrétariat général du gouvernement.

Ce gouvernement, à l’instar du précédent, compte au total 43 membres, avec comme Premier ministre, chef du gouvernement, Brigi Rafini.

Le fait le plus important est surtout le départ du ministre d’Etat chargé des Transports, Omar Hamidou Tchana, président du parti Alliance des mouvements pour l’émergence du Niger (AMEN-AMIN), allié de la mouvance présidentielle depuis 2011. Il a annoncé, sur son compte de Tweeter sa démission “par respect à mes principes et par fidélité à mes convictions”.

Voici la composition du nouveau gouvernement :

1. Premier ministre : Brigi Rafni

2. Ministre d’Etat, Ministre d l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumière et religieuses : Bazoum Mohamed

3. Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage : Albadé Abouba

4. Ministre d’Etat, Ministre des Transports : Mahamadou Karidjo

5. Ministre directeur de cabinet du président de la République : Ouboumoudou Mahamadou

6. Ministre du Pétrole : Foumakoye Gado

7. Ministre des Finances : Massoudou Hassoumi

8. Ministre de la Défense nationale : Kala Moutari

9. Ministre de la Justice, Garde des sceaux : Marou Amadou

10. Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Nigériens à l’extérieur : Ibrahim Yacoubou

11. Ministre de la Jeunesse et des Sports : Moctar Kassoum

12. Ministre de l’Action humanitaire et de la Gestion des catastrophes : Magagi Laouan

13. Ministre de la Ville et de la Salubrité urbaine : Habi Mahamadou Salissou

14. Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation : Yahouza Sadissou

15. Ministre du Plan : Kané Aïchatou Boulama

16. Ministre des Domaines et de l’Habitat : Waziri Maman

17. Ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : Sadou Seydou

HENRIK VIBSKOV Lunettes de soleil Match erfaQwu

Les normes CSIAS

Color Block 6126125RobeFemmeBlancFR 36 Taille Fabricant 36 S4rMrGCzwG

Fondements et positions

Manifestations

CSIAS